vendredi 14 novembre 2014

L'étrange Béatrice Arnac

Comparée à Brigitte Fontaine pour son approche musicale flirtant avec le Free Jazz et la chanson expérimentale, artiste engagée auprès de la cause animale mais aussi actrice, chanteuse inclassable, Béatrice Arnac fait partie de ces artistes dont il est difficile de cerner les aspects et surtout d'apposer une étiquette bien souvent réductrice. Sa discographie étonnamment foisonnante reste à ce jour peu connue du grand public, tant est que la plupart de ses disques sont introuvables.
Le 45 Tours qui vous est proposé ici dresse les contours d'une scène contestataire en perpétuel chantier, telle une machine bousculant les frontières, un bulldozer vrombissant de cuivres et de cris, cette contre- culture alternative avait trouvé sa voie sur le label Saravah. En témoigne ici  le texte de Béatrice Arnac comme une critique de la ville, bruyante, étouffante, parfaitement illustrée par un rythme sans cesse accéléré. Et puis, soudain, une pause dans ce capharnaum, une place donnée au rêve, un court répit pour s'évader et puis la ville tentaculaire saisissante qui écrase et rend fou ! Paru sur le label Saravah en 1971, cet étrange 45 tours à la pochette évocatrice laisse une impression fascinante.

Au carrefour des curiosités , au détour d'une rue où l'aventure vous attend, je laisse place au doux murmure de notre étrange chanteuse.


LE BRUIT http://www69.zippyshare.com/v/KpcYRgIy/file.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire