dimanche 25 février 2018

Plaisir Coupable

Il y a des disques qui vont à rebours de toutes les règles du bon goût. Que ce soit le contenu musical, la pochette ou même le look de l'artiste, et Yianna Katsoulos s'illustre à merveille dans la catégorie des chanteuses extravagantes au succès relatif mais pourtant bien ancré dans les mémoires. D'origine Grecque, c'est aux Etats unis qu'elle atterrit à sa naissance. Passionnée de mode et de musique, elle débarque à Paris, comme physionomiste au Palace, club en vogue où se côtoient Amanda Lear, Caroline Loeb ou encore Christine Louboutin. En 1986, elle enregistre " les autres sont jaloux" succès immédiat dans les hit parades, promos dans les émission télé. L'année suivante, un autre 45 tours " rien n'est pour toujours" titre prémonitoire car le succès est mitigé et pourtant en face B, l'étonnant Garçon Galère, nettement plus inspiré, texte à l'appui avec cette section funky. Tant pis, Yianna s'amuse et s'en moque !





samedi 24 février 2018

Musique de hipsters

Exceptionnellement, faisons un plongeon dans le passé, dans ces années Twist où le courant musical, notamment en France, manquait cruellement d'originalité.
Le quatuor Belge, Les Croque Notes, sort en 1963 ce curieux 45 tours, qui se distingue comme vous l'aurez remarqué par sa curieuse chanson ''Flash Flash". Un message se cacherait il derrière la face B ? Un code secret sur la drogue ? Ok, apologie de la moustache, mais écoutez bien le passage "pour être à l'heure H" vous n'y voyez pas un truc bizarre ? Peut être en avance sur la vague psychédélique, Les Croque Notes annonceraient ce qui sera le futur de la musique pop. Bon ok, la moustache était en vogue bien avant la vague actuelle dont se parent les hipsters. Le poil fait viril, la barbe fait sensation, la moustache redevient Hype ! Mais tout de même ! Bon, oubliez la Face A, classique, sans originalité, standard quoi ! Retenez seulement Flash Flash avec son air entêtant, ses textes pastiches de BD.  Si tu t'imagines est un titre classique nettement moins accrocheur. Ok, c'est une parenthèse et tant pis si vous n'avez pas aimé !

vendredi 23 février 2018

Lent plaisir gradué

Béton vibré, chansons de la zone, bordéliques, enregistrées par une bande de chevelus énervés, sorte de rock primitif  avec un son résolument crade. Sorti en 1979 dans l'indifférence générale, cet album d'une fulgurance cinglante, est une véritable claque ! Textes critiques à l'égard de la société sans faire place à l'amertume, les mots plantent le décor, et d'entrée avec Accident la machine à broyer est lancée, le bolide dévale dans un déchainement électrique avalant sur son passage le macadam. Ne me bassine pas.... furieusement lacéré par trois guitares sauvages et une rythmique implacable. Tout l'album est comme ça, une véritable éructation sonore proche d'un chaos maitrisé !




jeudi 22 février 2018

Drôle de glam

Une gamine accoudée au flipper, un bar malfamé où les voyous côtoient toute une faune furibarde de rockers, le décor est planté là comme dans un film de série noire, la petite blonde ingénue ne passe pas inaperçue, elle prend le micro et soudain, sa voix éraillée dissipe le silence enfumé qui règne dans un de ces troquets de banlieue. Vicky Fury enregistre en 1975 sous la direction de Kaflafate cet unique 45 tours. Flipper Story lancé comme un bolide, fracasse la baraque ! Addiction au flipper, Vicky Fury enchaine avec Amazone de banlieue, qui démarre toute en douceur, puis la voix reprend de sa rugosité ! Insouciante et rebelle, telle une Suzy Cointreau, la chanteuse se prélasse, avant d'envoyer tous les mecs au tapis ! Hélas, le disque ne retient que très peu d'attention mais il est désormais rare et collector !


mercredi 21 février 2018

y'a de l'amour en l'air

Les années 80, décennie controversée, souvent considérée comme un bouillon informel du pire - notamment pour nous avoir souvent laisser comme héritage ces compilations arnaques Best of qui finissent le plus souvent dans les bacs à soldes - ne se limite pourtant pas à une imposture musicale de bas niveau. Rétrospectivement, cette période faiblarde a le mérite d'explorer de nouveaux territoires, souvent maladroitement, mais avec une modernité non négligeable. L'esthétisme poussé à son paroxysme, les chorégraphies ringardes, les années 80 sont avant tout spontanées. Tout n'est donc pas à jeter !
Productions mainstream, disques underground, certains disques restent objet de contrebande. Et ce 45 tours en est l'exemple parfait : produit par Jean Pierre Massiera sur le label French Riviera, sorti en 1984, Anita, jeune lolita du pays Niçois, nous déclare être amoureuse, titre formaté volontairement pour les hit parades, le tout servi par des synthés kitschissimes. Certes, ce disque est loin d'être un chef d’œuvre mais on se demande si la démarche des producteurs n'est pas volontaire : transgression du genre ? Clin d’œil aux chanteuses racoleuses ? En face B, Latina America, titre résiduel aux accents du sud. On ne sait si on doit rire ou pleurer, mais ce 45 tours est désormais recherché !




mardi 20 février 2018

Amélie mélo

L'intrigante Amélie Morin c'est ce subtil décalage entre innocence et maturité. Au delà de la première impression occasionnée par ses chansons désuètes, c'est tout un univers intimiste que la chanteuse nous invite à découvrir. Influence majeure de l'artiste Robert, Amélie se distingue par ce chant enfantin qui révèle au grand public en 1981 " j'étais venue pour dire bonjour", l'engouement est total et la sortie d'un premier album la même année, confirme le statut hors normes de la chanteuse. Un deuxième album parait l'année suivante " Drôle de Dream" dont le succès sera plus mesuré que le précédent. C'est en 1983 que sort ce 45 tours dont la promotion - hélas- limitée, ne fera pas écho dans les hit-parades. En Face A "Jim" et sa mélodie incontestablement efficace où la voix de Amélie est à son apogée ! En retournant le disque, ''Nomade" tient aussi ses promesses, balade intemporelle, escapade délicieusement orchestrée. Amélie met sa carrière entre parenthèses en 1984, pour se consacrer à la télévision et aux doublages de dessins animés.



JIM : http://ti1ca.com/z60cfkvt-a.-amelie-morin-jim-a.-amelie-morin-jim.wav.html

Nomade : http://ti1ca.com/aw5tmz0s-b.-amelie-morin-nomade-b.-amelie-morin-nomade.wav.html

dimanche 18 février 2018

Mets l'eau man

C'est pas encore l'été, vous l'aurez remarqué, alors pourquoi pas se réchauffer autour d'un 45 tours ? Au menu, un groupe du Québec sans l'accent ! Si c'est pas du luxe ça ! Nouez la serviette autour du cou et savourez avant que ça refroidisse ! J'ai découvert ce disque sur le blog Psyquébélique et n'ai pas résisté à le commander ! Précipitez vous donc à l'écoute de C'est Chaud, rare production 80's de nos voisins francophones. La new wave était une denrée rare chez les Canadiens alors qu'elle explosait chez nous, de quoi faire des jaloux ! Sorti en 1982, le 45 tours passera sur quelques radios, mais pas en France. Groupe éphémère qui enregistrera trois autres 45 tours sans pochette, avec chacun en face B, un instrumental,  et chaque disque distribué exclusivement pour les radios.